WALLIS- Compte-rendu du 1er conseil d’école du 3 novembre 2020

OBJET : 1er Conseil d’école du mardi 3 novembre 2020

GROUPE SCOLAIRE SAMUEL WALLIS

Horaire: 18h-20h

La réunion s’est déroulée en présence de Mme Mouly et Mme Pisano, directrices de maternelle et élémentaire, d’un enseignant de chaque cycle représentant ces collègues et de représentants de parents d’élèves. Il n’y a pas de représentant de la mairie lors de cette réunion.

Ce conseil d’école s’est déroulé dans des conditions particulières puisqu’en période de confinement.

Pour le prochain conseil d’école, il sera proposé de faire 2 conseils d’école distincts pour la maternelle et l’élémentaire si les conditions sanitaires restaient restrictives en termes de nombre de présents.

Les directrices ont tenu à nous faire part de problèmes informatiques sur la messagerie de l’école et du fait que dans un certain nombre de documents administratifs, l’école est encore référencée au « Clos des Aulnes ». Tout cela cause un retard dans la réception des informations importantes.

1/ Rentrée scolaire et rentrée de la Toussaint

  • Élémentaire

L’année a commencé à 15 classes (dont 1 dispositif UPE2A), 4 CP dédoublés et CE1 dédoublés.

Des inscriptions massives dû à la livraison des appartements à proximité de l’école a fait que nous avons dû ouvrir 1 classe et un dispositif CP à la rentrée des vacances de novembre. Les 2 classes sont dans les locaux de maternelle et le RASED dans une salle du centre de loisirs. L’aménagement de ces salles ont été effectuées par la Mairie après de nombreuses concertations. L’ouverture de ces 2 classes s’est bien passée pour les élèves.

La structure de l’école a ce-jour est la suivante :

5 CP à 14

1 CE1 à 15 et 3 à14

2 CE2 à 25

3 CM1 à 23

2 CM2 à 25

1 dispositif UPE2A

Nombre total actualisé des élèves au jour de la réunion : 290 élèves.

Malgré l’ouverture de ces 2 classes des nouvelles inscriptions arrivent toutes les semaines (12 inscriptions depuis la rentrée de la Toussaint).

Les classes sont chargées malgré le statut REP et les inscriptions pour les nouveaux élèves continuent avec la livraison des nouveaux logements aux alentours. Il faudra certainement ouvrir d’autres classes.

Se pose le problème de la saturation des locaux par rapport au nombre de classes.

Il n’y a plus de salle d’arts plastiques car elle est utilisée comme salle de classe.

Une salle du centre a déjà été réquisitionnée pour l’école pour y accueillir le RASED.

La bibliothèque est déjà mutualisée avec l’école maternelle qui n’a plus de salle de Bibliothèque.

Compte tenu que l’école est toujours en dispositif de classes dédoublées (CP et CE1), le risque est de se voir imposer de regrouper 2 classes dédoublées dans une même salle de classe pour permettre l’ouverture de classes supplémentaires.

Certaines maitresses préviennent que les salles sont assez petites en surface et que cela risque d’être très difficile de travailler dans de bonnes conditions.

Certains parents proposent que les salles du centre soient récupérées par l’école et en contrepartie que certaines salles de classes soient mutualisées le soir avec le centre. Cela parait difficilement envisageable pour certains enseignants.

  • Maternelle

La rentrée a débuté avec 6 classes. Depuis la rentrée de septembre les inscriptions arrivent régulièrement.

Pour ouvrir la 7ème classe, lors d’un conseil des maitres, l’équipe enseignante a décidé de ne pas modifier toute la structure de l’école et a privilégié la stabilité des enfants : seule la classe des Moyens Grands a été divisée en deux. Les Grands sont restés avec France et les Moyens ont tous intégré la classe de Jennifer pour éviter le mixage de tous les élèves de l’école qui n’aurait que très temporairement diminué le nombre d’élève par classe aux vues du rythme des nouvelles inscriptions.

Le lundi 2 novembre : 12 nouveaux inscrits ; l’effectif total est de 178 pour une capacite de 175. L’Inspectrice a été prévenue ainsi que la Mairie : une 8eme classe de maternelle risque d’ouvrir plus vite que les prévisions initiales.

Structure de l’école au jour de la réunion :

Classe 1 : 28 PS

Classe 2 : 28 MS

Classe 3 : 28 PS

Classe 4 : 19 GS

Classe 5 : 8 PS et 17 MS

Classe 6 : 28 GS

Classe 7 : 4 PS et 21 MS

La nouvelle classe (classe 7) devait commencer à 13 élèves à la Toussaint mais avec les nouveaux inscrits pendant les vacances, elle sera déjà à 26 élèves. La directrice a demandé à l’inspection que l’ouverture d’une 8ème classe soit avancée avant Noël. La bonne concordance entre les chiffres des nouvelles inscriptions à la mairie, les chiffres de l’inspectrice et ceux de la Directrice permettent d’envisager l’ouverture plus facilement.

La configuration des locaux permet d’accueillir en maternelle un maximum de 8 classes (6 à l’étage et 2 au Rdc). Dans le réfectoire il y a eu jusqu’à 137 élèves.

La salle de Bibliothèque de la maternelle a dû être transformée en salle de classe. Le choix a été fait de partager la bibliothèque de l’école élémentaire qui accueille la bibliothèque maternelle dans ses locaux.

Lorsqu’une maitresse est absente et non remplacée, les élèves sont repartis dans les autres classes.

Dortoirs :

A ce jour, il y a 68 Petits repartis dans deux dortoirs, c’est beaucoup : les lits sont collés les uns aux autres. Il ne sera pas possible de rajouter des lits en cas de nouveaux inscrits ce qui crée un réel problème.

Les 2 dortoirs pour les petits sont pleins (34 élèves par salle).

Pour l’avenir l’inspection suggère de transformer la grande salle de motricité en dortoir et de récupérer un des dortoirs pour la motricité. Mme la Directrice désapprouve car les dortoirs sont trop petits et inappropriés pour faire de la motricité. De plus si un 3ème dortoir était créé il n’y aurait pas assez de personnel pour surveiller les enfants pendant la sieste.

2/ Protocole sanitaire

  • Élémentaire
  • Port du masque : Le port du masque est devenu obligatoire à partir du CP. Le port du masque est très compliqué pour les enfants. Beaucoup d’enfants n’en n’ont pas encore. Mme Huret a annoncé que la mairie fournira dans le courant de la semaine pour chaque enfant d’élémentaire, 2 masques lavables. Des masques chirurgicaux jetables sont fournis à chaque élève au Centre de loisirs pour l’accueil du soir après le gouter
  • Lavage des mains : il y a une perte de temps réelle, il n’y a que de 3 robinets en haut et 6 robinets en bas c’est pourquoi les lavabos dans les classes sont aussi utilisés ainsi que les toilettes aux étages. Il y a donc régulièrement la queue dans les toilettes pour le lavage des mains.
  • Éviter les brassages : Les récréations sont différenciées en 2 groupes : les CP et CE1 / les autres niveaux ensembles (impossible de différencier par niveau ni par classe). Répartition de l’utilisation des toilettes entre les groupes d’élèves pour éviter des brassages. 

À la cantine les enfants mangent par groupes de mêmes niveaux qui font l’objet d’un échelonnement. Les tables sont attribuées et fixes par niveau. Les enfants mangent toujours avec le même groupe.

  • Impossible de gérer la distanciation physique dans la cour

Contrairement au mois de mai ou les moyens (temps pour la préparation des locaux, réflexion pour les déplacements dans l’école, pour les matériels dans les classes, dans la cour, le nombre d’élèves…) avaient été donnés pour appliquer le protocole sanitaire. Les directrices expliquent qu’ aujourd’hui, on demande aux écoles de mettre en place le nouveau protocole sans temps dédié à l’organisation et la concertation des équipes et tout en continuant d’accueillir la totalité des élèves dans les mêmes locaux, ce qui est IMPOSSIBLE.

  • Maternelle

Le protocole appliqué est identique depuis la rentrée et tout le monde fait de son mieux pour l’appliquer dans la mesure du possible. Mme Pisano a évoqué la difficulté à le faire appliquer dans sa totalité en particulier avec de jeunes enfants en raison des locaux et du nombre d’élèves.

La distanciation sociale : il est dit dans le protocole qu’elle doit être maintenue entre les élèves de groupes différents mais ne s’impose pas entre les élèves d’un même niveau : nous avons des doubles niveaux. Comment faisons-nous dans la cour, dans le réfectoire ?

La distanciation est aussi difficilement applicable avec les petits qui ne la comprennent pas du fait de leur âge.

Dans le réfectoire, il y a eu jusqu’à 137 élèves, celui-ci est grand et peut accueillir plus d’enfants.

Dans le dortoir, c’est plus difficile, il y a 68 petits repartis dans deux dortoirs, ce qui ne permet pas la distanciation.

Le lavage des mains : les enfants se lavent les mains en arrivant à l’école, avant et après la recréation, avant et après la restauration pour ceux qui mangent à la cantine, et avant et après la recréation de l’après-midi. Ils ont des essuies mains en papier à usage unique.

En ce qui concerne le lavage des mains il est respecté et les enseignants font au mieux même si c’est compliqué car cela fait des files d’attente aux robinets. En effet il faut savoir qu’il n’y a que 8 robinets en bas et 4 robinets en haut pour 178 élèves.

Impossible également d’appliquer à la lettre la mise de côté 12 h de tous les objets touchés par les enfants.

Le port du masque : l’ensemble du personnel de l’école porte le masque.

La ventilation des classes et locaux : l’ensemble des locaux est systématiquement aéré, les classes le sont durant les recréations et le temps de la pause méridienne

Un parent a envoyé un mail pour expliquer son mécontentement par rapport au manque d’informations mais les directrices rappellent qu’elles n’avaient pas non plus l’information et ne pouvaient donc informer les parents à ce moment-là.

3/ Projets pédagogiques

  • Élémentaire

Pour les sorties scolaires, l’autorisation est en attente mais de nombreux sites sont actuellement fermés. 2 classes de découverte sont normalement prévues en avril : Mme Lorenzo et Mme Gucciardo. Leur maintien dépendra de l’évolution de la crise sanitaire.

Il a été évoqué le rôle de certaines associations notamment « Laplajh » (apprentissage pour savoir flotter et se sauver dans l’eau de façon ludique) et « savoir rouler » (apprentissage et pratique du vélo en toute sécurité) qui peuvent également proposer des stages en milieu scolaire dans la commune et de l’intérêt qu’elles pourraient présenter pour les enfants.

  • Maternelle

Projet « jeux de société » : Nous avions un projet « jeux » qui faisait intervenir les parents. Les jeux de société évoluent en fonction des objectifs pédagogiques tout au long de l’année. Une fois par période les parents étaient conviés à y participer (si possible). Les enfants fabriqueront également des jeux de société en classe.

Projet cuisine : élaboration de plusieurs recettes au cours de l’année répondant à des objectifs langagiers (vocabulaire, syntaxe.) numération et d’outils (râpe, économe, mixeur…). Une fois par période les parents seront conviés à y participer (si possible).

Projet « Atelier de lecture ludique ». Dans une classe de grande section grâce à une pochette de mots attribuée à chaque élève qu’il emmène chez lui, les enfants apprennent à reconnaitre et lire les mots.

Les projets et sorties envisagées à la rentrée ont été chamboulés avec le confinement notamment avec les sites fermés et une sortie en extérieur avait dû être annulée pour cause de pluie. C’est pourquoi certains projets pédagogiques ne pourront être maintenus en raison des protocoles en vigueur ou devrons être aménagés Projet de développement durable en lien avec le ciné-kids de Noisy le grand sur ce thème.

4/ Règlement intérieur :   Aucune modification, il est vote à l’unanimité.

5/ Élections

Une seule liste s’est présentée : les parents représentants de la liste « Les enfants d’abord Noisy le Grand »

  • Élémentaire

Concernant l’élémentaire : 425 inscrits, 173 votants, 4 blancs, 169 suffrages exprimés

Taux de participation 40,71 %

  • Maternelle

Concernant la maternelle : 214 inscrits ,122 votants, 5 blancs, 117 exprimés

Taux de participation : 57 %

Taux de participation particulièrement élevé alors que c’était un vote uniquement par correspondance.

QUESTIONS DIVERSES :

6/ Agrandissement de l’école : Extension ou Nouvelle école ?

Mme la Directrice nous indique qu’une nouvelle école ou une extension de l’école est prévue pour 2022 et qu’elle en a reçu des plans. Il s’agirait d’un nouveau bâtiment implanté au fond de l’allée Anita Conti en face du gymnase et qui accueillerait 8 classes et 5 salles de centre. C’est un bâtiment R+2 + Terrasse avec une cour centrale.

Aucune précision s’il s’agira d’une école séparée de Wallis ou gérée en extension de celle-ci. On ne sait pas non plus si elle accueillera des élémentaires ou des maternelles.

Parking pour les enseignants :

Les parents s’inquiètent qu’il n’y ait pas de parking de prévu pour les enseignants, d’autant que les places alentours vont diminuer au fur et à mesure des livraisons. Pourquoi un parking n’est pas envisagé sur la nouvelle construction ?

Après la lecture des réponses du deuxième conseil d’école, les parents aimeraient savoir si la réunion qui aura lieu pour l’annexe de l’école, sera une réunion d’informations ou de travail avec l’équipe enseignante et les parents ?

La Mairie avait accepté une réunion de concertation prévue initialement le 15 octobre 2020 avec les parents d’élèves de Wallis mais celle-ci a été annulée. Si la nécessité de construire une nouvelle école ne fait aucun doute compte tenu de la livraison de nouveaux logements dans le quartier, en revanche les parents d’élèves de Wallis souhaitent toujours une présentation et une concertation sur ce sujet qui ne parait pas satisfaire totalement aux besoins futurs.

7/ Sécurité aux abords de l’école / Dépose minute :

Nous avons constaté qu’il n’y a plus de manœuvres de camions juste devant l’école.

En revanche il est à noter que des difficultés persistent :

Chaussée glissante : toujours les problèmes de gadoue aux alentours de l’école par rapport aux travaux en cours.

Dépose minute : Actuellement les places du dépose minute sont occupées à la journée comme places de stationnement ce qui oblige les parents qui accompagnent leur enfant en voiture à se garer n’importe comment et n’importe où. Ce qui rend les entrées et sorties dangereuses.

8/Entrée de l’école : les accès à revoir ?

L’entrée principale de l’école est trop petite pour les deux écoles : le soir il se forme un goulot avec un attroupement important devant l’école rendant l’accès à la maternelle compliqué (aussi bien pour ceux qui rentrent que pour ceux qui sortent).

Il serait nécessaire de créer une porte deuxième porte d’entrée pour séparer l’accès à l’école des élémentaires et des maternelles (aujourd’hui, une seule porte pour les deux écoles). Serait-il possible de créer une deuxième porte d’entrée à cote du tableau d’affichage pour les maternelles, porte qui serait un accès direct à la cour et / ou une porte d’entrée donnant sur l’allée Anita Conti pour les élémentaires ?

9/ Ressources et Budget pour les nouvelles classes

Un budget est alloué à chaque classe en début d’année scolaire pour les fournitures scolaires. La commande du matériel se fait dans chaque classe en fonction des besoins pédagogiques des maitresses en début d’année scolaire.

Les 3 nouvelles classes ouvertes à la Toussaint dont 2 en élémentaire n’ont donc pas bénéficié de budget pour les fournitures scolaires. Il manque encore beaucoup de choses dans ces classes (cahiers, livres scolaires, fournitures…). La mairie peut elle débloquer le budget équivalent à ces trois classes qui n’avaient pas été prévu car non existantes à la rentrée ?  

Les parents proposent d’utiliser la coopérative. Il est précisé que l’argent de la coopérative ne peut pas être utiliser dans ce cadre (elle sert uniquement pour les sorties et projets d’école).

10/ Appel aux dons pour garnir les nouvelles classes

La directrice appelle aussi aux dons de livres pour garnir les bibliothèques des nouvelles classes, et de jeux pour la cour notamment des cordes à sauter. Les parents qui le souhaitent peuvent se rapprocher de Mme la Directrice.

Il y a également besoin de vêtements pour les changes des enfants en maternelle particulièrement mais également en élémentaire

11/ Communication avec les familles /Confinement

En cas de fermeture de l’école pour cause de confinement “total”, les parents questionnent sur ce qu’il est prévu ? (Mails, appels téléphoniques, classe virtuelle…) et si le matériel informatique nécessaire au suivi distanciel éventuel est présent dans chaque famille et le cas échéant, si des solutions ont été envisagées pour y palier ?

Un blog d’école est créé en élémentaire et va l’être en maternelle ; de plus chaque enseignant assurera la continuité pédagogique par blog, mail ou classe virtuelle. Il s’agira d’y communiquer les informations d’ordre général sur l’école à tous les parents.

Un certain nombre de familles n’ont pas d’ordinateur ni de tablette, ni même internet.

L’an dernier les associations ont dépanné les enfants pendant le confinement en prêtant des PC et des clés pour l’accès à Internet.

Cette année, les familles les plus défavorisées vont recevoir de l’Inspection une tablette connectée (14 élèves CE2 ont été cibles).

Des documents photocopies seront à disposition devant l’école pour ceux qui n’ont pas de moyen d’impression (rendez-vous sera pris).

Les maitresses sont en cours de vérification de l’ensemble des coordonnées de contact de tous les parents. Une nouvelle campagne de collecte des mails et des téléphones portables est en cours dans les classes.

Mme la directrice indique que tous les parents n’ont pas fourni à ce jour une adresse mail. Aucune liste de diffusion de tous les parents n’a été créée à son niveau.

Une réflexion s’impose pour obtenir les mails et téléphones de tous les parents via la Mairie. Les fichiers transmis par la mairie sont sous format papier ou ne contiennent pas toujours cette information. La mairie n’a fourni aucun fichier informatique sur ce sujet.

Pour les directrices ce travail est trop fastidieux à réaliser à leur niveau.

Les parents présents proposent leur aide pour constituer ce fichier.

Certains parents inquiets quant à un éventuel confinement plus strict, souhaitent qu’en cas d’école à la maison des sessions de classe virtuelles soient assurées au moins 1 ou 2 fois par semaine par les maitresses pour maintenir le lien entre les enfants et leur enseignant.

Pour les enseignants cela parait compliqué à faire, lors du précédent confinement ces sessions de classe virtuelle ont été abandonnées assez rapidement car les connexions étaient souvent mauvaises (CNED) et les enfants n’avaient pas tous accès à un ordinateur au moment du rendez-vous (télétravail des parents, etc).

12/Vigipirate

  • Élémentaire

L’accès à l’école sur le temps scolaire et sur le périscolaire : quelles mesures ont été prises dans le cadre du plan Vigipirate ?

Pour l’élémentaire : l’accès est dorénavant interdit aux parents, sauf rendez-vous avec la directrice ou l’enseignant de l’enfant. Il peut être demandé un contrôle des sacs à l’entrée même pour les enfants. L’ouverture de tous les sacs est impossible.

Les sorties sont échelonnées : les grands sortent les premiers pour attendre les frères et sœurs dans le sas. Le parent reste à l’extérieur.

  • Maternelle

Pour la maternelle : une seule personne vient chercher l’enfant, elle porte obligatoirement le masque, et repart le plus rapidement possible. Si un enfant est également en élémentaire, elle l’attend dans la cour de la maternelle pour éviter un trop grand attroupement devant l’école

Depuis la rentrée les parents ont le droit de rentrer pour accompagner leurs enfants jusqu’à la classe. Cela reste inchangé. La dépose des enfants se passe en moins de 20 minutes. Jusqu’à présent la dépose des parents se passe bien et rapidement. Il n’est pas envisagé d’arrêter ces déposes dans les classes pour 3 raisons : gagner du temps pour regagner les classes, pour préserver le lien entre parents et enseignants et pour des questions d’organisation de la cantine et du centre (la dépose du matin permet le recueil auprès des parents des inscriptions des enfants à la cantine et au centre pour la journée).

De plus la Directrice et le gardien sont présents sous le préau à l’entrée de la porte pour surveiller les entrées

Certains parents se disent inquiets sur le maintien de ces déposes. En principe dans les autres écoles les enfants sont déposés à la porte pour éviter les allées et venues de personnes extérieures dans l’établissement ou d’entrées malveillantes.  De même pour les entrées et sorties du Centre d’accueil du matin et soir.

Le soir du conseil d’école une maman arrivée en retard a profité de la porte ouverte pour venir assister à la réunion : personne ne l’a vue et donc personne ne lui a demandé où elle allait. La fermeture automatique de la porte d’entrée de l’école est trop lente et parfois fragile. Pourrait elle être plus rapide avec un autre système ?

Barrières devant l’établissement :

Elles ont été installées par la Mairie lors du déconfinement pour permettre des sens de circulation et pas pour empêcher l’accès à l’école.

Certains parents d’élèves proposent qu’elles soient utilisées en ce sens.

Certains parents demandent que les entrées des maternelles et des élémentaires soient dissociées, cependant Mme la directrice informe que l’entrée des élémentaires par le gymnase n’est pas possible car le gymnase devrait être nettoyé après chaque passage et l’entrée par la rue des Bas Heurt (comme pendant le déconfinement en juin dernier) n’est pas non plus souhaité par Mme Mouly pour des questions de sécurité. Aucune décision formelle n’a été retenue à ce sujet.

A rapprocher du point abordé ci-dessus (point : 8/ Entrée de l’école et création souhaitable et souhaitée par l’équipe enseignante comme par les parents d’élèves d’une deuxième entrée pour séparer les flux).

13/ Etat d’avancement des Dossiers MDPH et AVS (Auxiliaires de vie scolaire) au sein de Wallis

Question posée par les parents d’élèves : Est-ce que tous les enfants ayant un dossier MDPH ont bien une AVS ou le matériel nécessaire pour leur scolarité ?

Réponse :

Même si le quota d’heures n’est pas respecté, chaque enfant inscrit à la MDPH et notifié, bénéficie d’une AESH mutualisée. Pour l’instant le matériel ne suit pas : la directrice a rapporté 2 ordinateurs et un parent a fait don d’un troisième pour un élève MDPH et 2 élèves en grande difficulté.

En fait la difficulté est qu’il n’y a pas suffisamment d’AVS disponibles en général (le collège étant favorisé). Dans beaucoup d’établissements les AVS déjà sur site, partagent leur temps entre deux enfants dans l’attente que des recrutements soient pourvus sur ces postes.

Comment ça marche ? 

Les parents remplissent un dossier avec l’aide d’un médecin, psychologue, orthophoniste …, puis les Directrices d’école qui reçoivent la demande montent un dossier administratif. Il faut attendre une réponse positive, puis vient le temps du recrutement qui se au rectorat de Bobigny fait (antérieurement il se faisait à la mairie, c’était plus rapide).

Aujourd’hui il y a une pénurie d’AVS, peu de gens postulent à des postes d’AVS et c’est pourquoi il n’y en a pas assez pour toutes les écoles et que les délais sont parfois longs.

Toute candidature sera la bienvenue et pourra être envoyée aux Directrices qui les transmettrons aux services concernés.

14/ Point sur le dispositif « vacances apprenantes » de cet été en élémentaire

Cette année dans notre établissement 66 places ont été proposées durant l’été. Nous avons eu la chance de proposer la totalité des places à des élèves de Wallis (29 la semaine 1 et 33 la semaine 2).

C’est un dispositif qui a très bien fonctionné avec le matin des cours encadré par des enseignants et l’après-midi des activités encadrée par les animateurs de la Mairie et en lien avec un projet pédagogique du matin. Les thèmes de cet été étaient : la 1ère semaine « le développement durable » et en 2ème semaine « la gastronomie anglaise ».

Les année précédentes, fin Aout, il n’y avait que le stage RAN (remise à niveau), un stage pour les CM2 avant l’entrée au collège.

Une nouvelle session de vacances apprenantes était prévue pour les Vacances de la Toussaint à Wallis mais il a été annulé à la dernière minute par la Mairie en raison de travaux devant avoir lieu dans plusieurs établissements de la commune (mais pas sur Wallis)

C’est bien dommageable car le budget coté Education Nationale avait été voté et obtenu. Ce budget n’est pas reportable sur une prochaine session.

Les maitresses s’étaient déjà investies sur les contenus du stage, le ciblage des élèves, et avaient rempli l’ensemble des documents demandés. L’annulation du stage à la dernière minute par la Mairie est difficile à comprendre et à accepter par l’équipe enseignante qui avait tout organisé avec beaucoup de bonne volonté pour les enfants à qui cela aurait été fort utile, et les parents sont également mécontents.

15/ Point sur le niveau des élèves post confinement en élémentaire

En principe en début d’année scolaire toutes les classes font l’objet d’évaluations.

Contrairement à ce que l’on aurait pu croire, cette année, à la suite du confinement, les évaluations ont montré un impact modéré. Par exemple les évaluations en CP et CE1 ont montré les enfants sont au niveau habituel en lecture, car beaucoup d’enfant ont beaucoup lu pendant le confinement. En revanche les maitresses constatent que pour l’écrit les enfants ont plus de mal (tenue du stylo, rythme et effort au travail sont à reprendre …) et au niveau du savoir être à l’école également.


	

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.